Miscellaneous

Bilan de mes lectures mangas : année 2021

Après le bilan global du blog, je vous propose une petite rétrospective – thématique – de mes lectures mangas pour l’année qui vient de se terminer.

En 2021, j’ai eu l’occasion de participer au challenge du Choc des Titans organisé par Angel ; un grand merci à elle pour cette organisation titanesque qui m’a permis de faire connaissance avec plein d’autres amatrices et amateurs de mangas ! Celui-ci m’a permis d’augmenter mon nombre total de lectures par rapport à l’année précédente.

Ainsi, ai-je lu un total de 153 tomes de mangas, ce qui représente une petite hausse d’environ 30% par rapport à 2020 où j’atteignais les 118. Je ne change pas et reste une « petite » lectrice, mais à mon niveau ça me satisfait. En fonction de mes envies, j’alterne entre lectures et visionnages soit de séries (asiatiques mais pas que) soit d’animes. Alors, quand la photo vient se greffer là-dessus… Bref, je papillonne – et j’aime ça !

En revanche, je ne pourrai pas établir de tendance plus précise que cela, n’ayant pas noté avec assiduité l’ensemble de ce que j’ai lu. Mais je suis à peu près sûre que la majorité était des shôjo/josei. C’est une habitude de lecture que j’ai acquise depuis plusieurs années, et au vu de mes achats, je ne crois pas que cela ait changé l’année passée.

À la toute fin de l’article, je vous parlerai de mes 4 nouveautés préférées et 4 belles découvertes (de titres sortis avant) faites en 2021.

Bonne lecture !

Une année placée sous le signe des relectures

Les autres années, je relisais assez peu les mangas que j’avais déjà terminés, sauf exceptions. Non pas que je n’en voyais pas l’intérêt, simplement, la pléthore de sorties m’inspirait à davantage tenter mes nouvelles acquisitions plutôt que de retourner sur ce que j’avais aimé.

Ça a changé en 2021 et cela s’explique notamment par ma participation au challenge Le choc des Titans. Pour respecter certains défis, sans trop devoir dépenser d’argent, j’ai beaucoup compté sur ma mangathèque. Cela m’a permis de redécouvrir des séries – en plusieurs volumes ou one-shot – que j’avais lues il y a plus d’une dizaine d’années pour certaines. Et cela m’a procuré un étrange (et agréable) sentiment.

On n’aborde pas de la même façon une œuvre dont on connaît déjà le dénouement même s’il peut être flou. Certains éléments nous sautent parfois aux yeux, tandis que d’autres – qui à l’époque ne nous posaient pas problème – nous questionnent désormais. D’ailleurs, je me suis surprise à avoir les mêmes réactions qu’à l’époque où je les ai parcourus pour la première fois. C’est là où on peut se rendre compte de l’impact d’une narration sur nous – du moins, c’est ainsi que je l’ai abordé.

Sans devoir en faire une majorité de ma pratique de lecture – car j’ai une PAL à vider – je pense retenter l’expérience assez souvent sur d’autres titres surtout plus longs comme Please save my earth ou encore Fullmetal alchemist. Et bien sûr, je ne couperai pas à ma relecture habituelle de Kimi wa pet. 😛

Beaucoup d’achats, peu de lectures

Comme en 2020, j’ai acheté pas mal de nouveaux mangas en 2021. Il y a bien entendu de nombreux achats en neuf mais également beaucoup d’acquisitions d’occasion. Merci Vinted, Discord et les réseaux sociaux de manière générale ! Blague à part, cela m’a permis de mettre la main sur de jolies pépites – longtemps convoitées – comme deux séries de Yuu Watase que je rêvais d’avoir depuis quelques années, aka Fushigi yugi et Ayashi no ceres.

La sortie de Don’t call it mystery de Yumi Tamura m’a motivée à partir à la chasse des Basara. La quête est en revanche très longue, tant les gens aiment vendre à des prix abusifs certains tomes… Mais je ne désespère pas.

Composition de ma mangathèque - une partie
Un petit aperçu de ma troisième bibliothèque mangas

J’ai également craqué sur quelques titres en numérique, moins qu’en 2020 cela étant. Je trouve ce format assez pratique, notamment pour les séries qui me tentent de très loin ou pour celles exigeant de pousser les murs de son appartement.

En revanche, si j’ai beaucoup acheté, j’ai malheureusement assez peu lu. Je dirais même que j’ai l’impression d’avoir accumulé une sorte de butin que je souhaite conserver précieusement et « consommer progressivement ». Acheter pour acheter ? C’est peut-être un peu le cas. Après tout, il paraît parfois difficile de s’extraire de nos modes de consommation… Il y a quand même une autre explication : j’espérais certains mangas depuis tellement de temps (en occasion ou en neuf) que j’ai envie de les découvrir sans trop de précipitation. Un peu comme un mets délicat que je souhaiterais garder longtemps en bouche. Par exemple, j’ai mis des mois avant de lire & – And

Il faut dire que je m’étais fixé comme objectif de rattraper mon retard sur certains titres (coucou Inu Yasha) et de compléter les séries qui sont terminées. C’est bien ce que je compte continuer en 2022.

À l’allure où vont les choses, entre les spéculateurs, les éditeurs qui arrêtent aussitôt la commercialisation d’un manga achevé et les ruptures (crise du papier toussa), suivre une série devient compliqué, surtout lorsque le nombre de nouveautés ne fait qu’accroître. Mon budget étant loin de tendre vers l’infini, je vais devoir encore plus rationaliser mes achats. Je trie énormément les sorties pour ne prendre que ce qui m’intéresse. Là, il me faudra être encore plus drastique.

Mais, tout cela ne signifie rien si je ne lis pas ce que j’achète… On va donc commencer par là ! Sans dire de m’inscrire dans une discipline que je me sais incapable de tenir, je vais tenter de diminuer drastiquement ma PAL (environ 200 tomes selon Nautiljon).

Mes 4 nouveautés préférées de 2021

2021 a été ultra riche en nouveautés, en particulier dans l’univers du manga féminin. Entre la très attendue réédition de Banana fish, le retour de grandes autrices comme Mari Okazaki ou Yumi Tamura, nous avons été gâtés. Je n’ai d’ailleurs toujours pas lu certaines de mes acquisitions tant attendues ; elles paraîtront dans mon article de bilan sur l’année 2022 sans faute !

En attendant, je vous propose 4 titres du cru 2021 qui font certainement partie de mes préférés à ce jour. Il y a deux josei et deux seinen. Si le premier était attendu de pied ferme depuis son annonce, les trois suivants sont de magnifiques surprises.

& – And : J’ai découvert ce titre vers 2011 et je n’osais plus espérer sa sortie. 2021 m’aura donné tort ! Comme quoi la patience finit toujours par être récompensée. & – And est une très belle série. On reconnaît le trait si caractéristique de Mari Okazaki qui sait insuffler une ambiance particulière à ses récits. Si le premier tome nous laisse volontairement dans le mystère quant aux intentions de l’héroïne, la suite nous permet de davantage comprendre son point de vue et ses hésitations, naturelles. L’introspection y joue d’ailleurs pour beaucoup ! C’est à la fois tendre et touchant, un peu comme hors du temps mais foncièrement actuel. On ne croirait pas que l’histoire a plus de 10 ans, tellement les thématiques sonnent justes même maintenant.

Daruchan : Encore un titre adulte qui traite du monde du travail, mais qu’il est plaisant ! Daruchan est non seulement un beau livre (on sent la volonté de proposer quelque chose d’esthétique – puisque prépublié dans un magazine de beauté/mode/lifestyle appartement à la marque Shiseido) mais aussi une histoire touchante. On se prend d’affection pour cette jeune femme, Narumi, qui tente de trouver sa place en tentant différentes méthodes pour y parvenir.

Kowloon generic romance : Kowloon generic romance est un manga qui ne m’intéressait pas spécialement même si le style graphique de l’autrice, Jun Mayuzuki, m’a interpelée. C’est en voyant les avis divergents à son sujet et en admirant quelques planches, que j’ai souhaité tenter l’expérience – en numérique. Et je n’ai pas été déçue. Il y a toutefois quelques passages qui m’ont fait tiquer et m’ont sortie de ma lecture. En revanche, la mangaka a réussi à me transporter dans son récit, mystérieux et envoûtant. Certains plans ne sont pas sans rappeler ceux de l’univers cinématographique, notamment cette façon particulière de découper l’action en plusieurs cases comme pour mieux suspendre le temps.

Escale à Yokohama : Je suis arrivée dans le manga-game un peu trop tard pour connaître YKK, aka Escale à Yokohama et c’est à force d’en entendre parler que j’ai voulu voir de qui il en retourne. 2020 a été si particulière que j’avais envie – non besoin – d’évasion dans son sens le plus pur du terme : m’évader du quotidien. C’est ce que j’ai pu retrouver dans ce manga de Hitoshi Ashinano. Le dépaysement est total ! J’aime beaucoup la douceur qui se dégage des planches de ce récit, tout comme la bienveillance des personnages. On n’a pas vraiment la sensation de se retrouver dans un univers post-apocalyptique, mais davantage dans une autre dimension – paisible.

4 jolies découvertes en 2021

Outre les nouveautés, j’ai pu faire de belles découvertes en 2021. Beaucoup d’entre elles m’ont plu et je n’ai connu aucune déception – dans mon souvenir. Les 4 titres dont je vais parler ci-dessous sont tous assez différents et représentent 4 séries parmi d’autres coups de cœur. Mais ce sont peut-être les plus significatifs et ceux qui m’ont le plus interpelée.

Le pays des cerisiers : Ce volume unique de Kôno Fumiyo m’a bouleversée. Je ne m’attendais pas à la claque que j’allais recevoir en le refermant. Mes émotions sont montées crescendo au fur et à mesure que j’avançais dans ma lecture. Bien entendu, les conséquences des bombardements de Hiroshima et Nagasaki en août 1945 ne peuvent pas laisser indifférents. L’autrice aborde en particulier les conséquences de ces bombardements sur les habitants, à court terme mais aussi sur le long terme. C’était très touchant !

Baptism : Baptism est n’est pas le premier manga d’horreur que je lis mais c’est l’un des plus anciens. Je connais le talent d’Umezz pour raconter ce type d’histoire et je voulais m’y confronter – pour Halloween. Je n’ai pas du tout été déçue. Le gore n’est pas absent, mais il y a tout un aspect psychologique qui a su me séduire. L’auteur réussit le tour de force de nous embarquer dans son récit, en nous dépeignant les facettes les plus sombres de la pensée humaine, pour mieux nous manipuler par la suite. J’en parle d’ailleurs plus en détail dans ma chronique de l’intégrale sur Club Shôjo. 😉

Le bateau de Thésée : Je dois le reconnaître, j’étais passée complètement à côté de ce fantastique thriller. Et c’est grâce à la promotion de l’éditeur sur les trois premiers tomes que j’ai voulu tenter la lecture – également encouragée par de nombreux avis positifs. Ce fut là encore une excellente pioche, pour une histoire captivante mêlant surnaturel (à petite dose) et thriller. L’auteur a le don de nous transporter dans son récit, si bien que l’on a hâte de connaître le dénouement. De plus, le suspens est agréablement bien géré, comme je l’aime : on n’en sait jamais trop. Hélas, je ne suis pas encore à jour, mais ça ne saurait tarder !

L’étranger de la plage : Le trait charmant de Kii Kanna me tente depuis quelques temps. J’aime beaucoup son style ! C’est donc tout naturellement que je me suis dirigée vers L’étranger de la plage dont j’ai entendu de nombreux échos positifs. De nouveau, je n’ai pas été déçue. C’est un BL un peu « moins » softcore (ça reste fluffy quand même) que ce que j’ai lu jusqu’à présent – Our dining table pour citer le plus récent – mais ça ne m’a pas dérangée, bien au contraire. 😳 Au-delà, j’ai été touchée par les personnages, ainsi que leurs blessures. L’autrice a su construire tout un univers donnant un sentiment feel good (ces paysages marins) et nostalgique qui m’ont transpercée.


Ainsi s’achève ce petit bilan concernant mes lectures de l’année 2021. Et vous, quelles ont été vos pépites ? Lesquelles me recommanderiez-vous ?

Une réaction par rapport à l'article ?

C'est génial
0
Je suis ravi(e)
0
J'adore
0
Hum...
0
C'est absurde
0
Aena
Passionnée de mangas, anime et drama, j'ai créé ce blog afin de partager mes coups de cœur ainsi que mes déceptions.

Ça pourrait vous intéresser

0 0 votes
Note de l'article
S’abonner
Notifications pour les
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Plus d'articles dans :Miscellaneous

0 %