Challenges

Calendrier drama de l’Avent 2020 : Jour 9

En ce 9e jour du calendrier de l’Avent spécial drama, je réponds donc à une nouvelle question dans cet article.

Pour rappel, cet événement est organisé par Luthien sur son blog : Lumière !

La question du jour est la suivante :

Quel drama t’a le plus fait pleurer ?

Je le confesse, j’ai la larme assez facile. Un moment d’émotion suffit parfois à me rendre triste et faire couler quelques pleurs. Cela se passe surtout lorsque j’ai adoré une série. Oui, oui chez moi c’est un indicateur fiable de coup de cœur. *rires*

Parmi tous les drama que j’ai vus (et ceux en cours) et qui m’ont fait pleurer, je pourrais citer Reply 1997, I’m not a robot, Pinocchio, Signal, Prison playbook, Mystic pop-up bar, It’s okay to not be okay, The princess Weiyoung, Do you like Brahms?, My holo love et peut-être The story of Yanxi palace. Donc en gros, quasiment un bon 95% de ce que j’ai regardé !

Après moult tergiversations, j’ai finalement choisi Still 17, qui fait aussi figure de coup de cœur dans le cadre de calendrier de l’Avent drama.

Pourquoi ai-je tant pleuré devant Still 17 ?

Je l’ai auparavant esquissé dans mon article sur le premier jour du calendrier de l’Avent drama de cette année mais je souhaiterais revenir en détails sur ce qui m’a précisément touchée et émue.

Sans spoiler et pour résumer, Still 17 aborde des thématiques comme la reconstruction de soi après un traumatisme, la culpabilité ou encore la confiance envers autrui. Ce sont des thèmes qui m’émeuvent beaucoup à chaque fois car je ne peux m’empêcher d’avoir de l’empathie pour les héros que cela concerne.

Still 17 réussit magnifiquement à nous faire vivre ces moments, que ce soit les angoisses de nos personnages ou encore leur profonde tristesse. Le ton est très juste, même si nous naviguons clairement dans le mélodrame. Les scénaristes ont réussi à trouver la bonne intensité pour faire ressortir toute leur détresse mais aussi leurs joies et instants plus tendres.

Still 17 n’est pas qu’un drama qui fait pleurer. C’est un savoureux mélange qui représente bien la vie, à la fois ses périodes joyeuses, ses passades plus tristes, ses instants de doutes, etc. Même si bien entendu nous sommes à Dramaland, l’histoire demeure crédible dans son traitement et c’est en cela qu’elle me touche davantage. Il n’y a pas besoin de grand méchant pour renforcer les liens de nos protagonistes et pour qu’ils découvrent leurs sentiments respectifs. Ils se torturent suffisamment eux-mêmes et ont assez de souffrance à extirper qu’ils sont leur propre ennemi.

Ainsi, afin de ne pas me frustrer, ce qui suit contiendra des spoiler, que je vous conseille de ne pas lire si vous n’avez pas regardé l’intégralité du drama. Pour plus de précaution, à l’exception des images, qui à mon sens ne révèlent rien que le synopsis ne dévoile déjà, le tout sera inclus dans des balises spéciales que vous pourrez dérouler ou non.

Spoiler
Still 17 raconte une histoire très touchante entre deux personnes qui apprennent à surmonter leur traumatisme de jeunesse. Dans un sens, je lui trouve un certain point commun avec Just between lovers que j’ai adoré en 2018.

Revenons à Still 17 ! Le premier épisode met tout de suite dans l’ambiance avec le drame – commun – qui touche nos deux héros.

Le contexte

U Seo-Ri se retrouve dans le coma à la suite d’un accident de bus et ne se réveille qu’au bout de 13 ans, âgée à présent de 30 ans. Violoniste prometteuse, elle était censée rejoindre une grande école en Allemagne. Là où le drame commence c’est qu’au bout de 13 ans, elle est passée d’adolescente à adulte sans se voir prendre de l’âge.

En plus, étant restée alitée aussi longtemps elle doit réapprendre à marcher. Donc non seulement elle doit reprendre possession de son corps d’un point de vue physique, mais elle doit aussi se réapproprier son psychisme. 13 années « volées » ce n’est pas rien !

Mais ce n’est pas tout, puisque nous apprenons que ses proches (son oncle et sa tante) sont introuvables. Elle est désormais seule à son réveil. Imaginez sa détresse ! Et ce qu’elle ignore, c’est que sa meilleure amie de l’époque No Su-Mi n’a malheureusement pas survécu à l’accident…

De son côté Gong U-Jin était un jeune adolescent très joyeux, qui adorait dessiner et avait craqué pour Seo-Ri, en pensant qu’elle s’appelait Su-Mi. Il observait (avec tendresse et bienveillance) la jeune demoiselle sans avoir le courage de lui parler.

Puis, un jour l’occasion de discuter vient quand Seo-Ri lui demande à quel arrêt de bus descendre. Lui, quitte le bus à la station d’avant, tandis que Seo-Ri et Su-mi – qui l’a rejointe dans le bus – comptent descendre juste après. Dans sa précipitation il arrache le porte-clé de la jeune fille et tente de rattraper le bus pour le lui rendre. Une camionnette contenant des pneus perd son chargement, ce qui provoque accidents et sur-accidents, aggravés par la dangerosité de la chaussée détrempée. Le bus se retourne, faisant de nombreux blessés graves et 2 morts. U-Jin assiste impuissant à la scène, puis apprend que Su-Mi (pensant donc qu’il s’agit de Seo-Ri) n’a pas survécu.

Ce drame lui laisse un profond traumatisme, accru par la culpabilité qu’il ressent. Il se sent responsable de sa mort car il lui a conseillé de descendre à un arrêt plus loin, et donc si elle avait pris l’arrêt d’avant, elle serait toujours en vie. Totalement dévasté, il s’est refermé aux autres, préférant ne pas avoir de contact pour éviter de créer un nouveau drame. Pour lui, se « mêler » de la vie de quelqu’un est trop dangereux et sujet à conséquences. Il a donc choisi de s’éloigner.

Le pourquoi en version détaillée

Dans Still 17, j’ai éprouvé énormément d’empathie et de compassion pour les différents personnages. Rien qu’en relisant les recap du drama sur d’autres sites, je me remets dans l’ambiance et les larmes coulent toutes seules. Que ce soient Seo-Ri, U-Jin ou encore son neveu trop mignon Chan et la gouvernante Jennifer, tous m’ont énormément touchée à leur manière. Je n’ai pas vécu les épreuves qu’ils ont traversées, mais ma sensibilité et la narration astucieuse m’ont amenée à faire comme si.

Plus haut dans l’article je disais que Still 17 n’a pas eu besoin d’ennemis puisque les personnages se torturent suffisamment pour l’être pour eux-mêmes. La résilience dont ils doivent faire preuve vaut tous les ennemis.

  • Seo-Ri doit combattre ses angoisses liées à son « abandon » après l’accident. Elle doit également reconstruire sa vie alors qu’elle n’a plus rien : ni foyer, ni proches et encore moins de bagage scolaire. Psychologiquement c’est dur !
  • U-Jin survit avec sa culpabilité, bloqué lui aussi à la période de ses 17 ans. La réponse qu’il a trouvée face à ce traumatisme c’est de se replier sur lui-même : avoir le moins de contact possible, vivre en ermite quelques mois dans l’année et se fermer à exprimer toute émotion.
  • Quant à Jennifer, son drame est en quelque sorte lié à celui de nos deux héros. L’accident du bus lui fait perdre son mari et son enfant à naître, en dommage collatéral à son état de santé psychique très dégradé. Elle choisit de ne plus rien éprouver et de se créer une façade lisse sans émotions.

Ce qui est également touchant, c’est la façon dont les personnages vont parvenir à se reconstruire. Ensemble, ils vont se créer une nouvelle famille, celle du cœur, qui va les aider à aller de l’avant. Chacun va pouvoir y trouver un havre de paix au sein de cette maison, désormais très chaleureuse et où il fait bon vivre.

Les interventions de Jennifer, pleines de sagesse, agissent comme des conseils bienveillants à l’encontre de nos différents héros. Mais elle n’est pas la seule à donner. Tous, à leur manière apportent quelque chose à chacun. De l’écoute, de la tendresse et aussi des moments de bonheur !

En savoir plus

Affiche du drama Still 17
Année : 2018
Type : k-drama
Genres : comédie, mélodrame, romance
Nombre d’épisodes : 16 (32 épisodes de 35 minutes)
Disponible sur : Netflix, viki

Alors, quelle est votre réaction ?

Enthousiaste
0
Ravi(e)
0
J'adore
0
Hum...
0
Absurde
0
Aena
Passionnée de mangas, anime et drama, j'ai créé ce blog afin de partager mes coups de cœur ainsi que mes déceptions.

Ça pourrait vous intéresser

0 0 votes
Note de l'article
S’abonner
Notifications pour les
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Plus d'articles dans :Challenges